Attention aux arnaques ! Comment les éviter ?

L'équipe de modération France-Troc surveille en permanence les annonces déposées et les messages envoyés, en général elle détecte rapidement les arnaqueurs ou spammeurs.
Toutefois il arrive que certains d'entre eux passent entre les mailles du filet, et il convient d'être très prudent lors de vos transactions et échanges de messages.

Les règles à respecter pour ne pas se faire arnaquer.

  • Ne jamais traiter avec un africain de Côte d'ivoire, du Bénin ou du Nigéria.
    En effet la palme d'or des arnaques sur le web est remise à la Côte d'ivoire et à certains pays d'Afrique qui sont spécialisés depuis des années dans les arnaques de type 'faux virements bancaires' , 'récupération de numéros de comptes ou de cartes bancaires', 'vol d'immatriculations et de cartes grises de véhicules'.
  • Ne jamais envoyer d'argent (que ce soit en liquide, par mandat cash, western union ou paypal) ou de colis à un inconnu.
    Ne faîtes jamais confiance à un inconnu sur le web ou alors demandez des garanties fiables (coordonnées du troqueur que vous vérifierez + évaluations positives en nombre suffisant sur France-Troc ou sur d'autres plateformes de ventes ou d'échanges).
    Pour l'envoi de colis privilégiez toujours le contre-remboursement.
  • Ne jamais transmettre son numéro de carte bleue ou son RIB à un inconnu ou à une entreprise étrangère (par message privé, email, téléphone ou sur le site d'une entreprise).
    Attention, certains arnaqueurs tentent de récupérer des numéros de cartes bancaires par le biais de faux sites d'entreprises, ou en se faisant passer pour des professionnels qui prennent des commandes par mail ou téléphone.
    Vérifiez toujours l'existence d'une entreprise en demandant son numéro RCS et en vérifiant sa validité sur le site infogreffe .
    Vérifiez également l'url des sites sur lesquels vous allez saisir vos identifiants de connexion ou vos numéros de carte bleue.
    Les escrocs sont capables d’usurper n’importe quelle identité ! (entreprises, banques, avocats, sites web ...)
  • Ne jamais accepter de virement bancaire d'un étranger, de faux ordres de virement vous seront adressés (la qualité de ces faux ordres de virement peut être excellente), vous enverrez vos objets, ou un intermédiaire viendra récupérer votre véhicule et le virement n'arrive finalement jamais ou sera annulé.
  • Ne jamais afficher vos plaques d'immatriculation sur les photos de vos annonces .
    Certaines personnes peuvent falsifier des plaques d'immatriculation et vous pouvez recevoir des PV à leur place.
  • Ne jamais transmettre une copie de votre carte grise à un inconnu.
    Certains escros falsifient des carte grises.

Les différents types d'arnaques

  • L'objet attrayant qui n'existe pas : Le dernier portable, la dernière console de jeu ou le dernier modèle d'un véhicule à un prix très attractif ... fuyez ! Ce genres d'annonces est soit destinée à voler des objets (lors de trocs vous envoyez votre objet en premier, puis le troqueur ne donne plus de nouvelles...) soit à voler de l'argent ou un numéro de carte bancaire (pour les ventes).
  • Achat de votre objet plus cher que ce qu'il ne vaut : Si une personne vous propose de payer immédiatement votre objet par virement bancaire et même parfois plus cher que sa valeur... fuyez ! De faux ordres de virement vous seront adressés (la qualité de ces faux ordres de virement peut être excellente).
  • SPAM : arnaques « à l’héritage » Les escrocs diffusent un message électronique proposant de mirobolantes commissions, en échange de l’utilisation d’un compte bancaire pour effectuer des virements d’un montant très élevé.
    Il s’agit en général de prétendus fonds qui se trouveraient bloqués dans une prétendue banque au nom de prétendus héritiers ne pouvant récupérer leurs avoirs sans l’intervention d’un tiers.
    Les escrocs excellent dans l’art d’instaurer un doute dans l’esprit des personnes qui se font duper en usurpant le nom de personnes réelles et de vraies banques et en créant des adresses électronique évocatrices, mais fausses.
    L’objectif des escrocs consiste soit à obtenir le numéro de votre compte bancaire et un exemplaire de votre signature pour donner de faux ordres de virement à votre banque, soit à vous faire payer de prétendus « frais de dossier » préalables, qui se succèderont alors en cascade.
    Plusieurs variantes circulent sur Internet : personne décédée à la suite d’un assassinat politique ou dans un accident d’avion, mystérieuse valise diplomatique ou malle qui se trouverait bloquée à Abidjan, etc.
    L’magination des escrocs est sans limite.
  • Arnaques à la Carte Grise : Méfiez-vous si un acheteur potentiel se propose d'acheter votre véhicule sans discussion et demande une copie de votre carte grise. Vos numéros d'immatriculation pourront servir à maquiller des voitures volées.
  • Les méthodes pour gagner de l'argent : "Gagnez de l'argent rapidement" , "Travailler à domicile" --> FUYEZ ! Il n'y a pas de méthode miracle pour gagnez de l'argent. Dans la plupart des cas vous devrez vous même investir de l'argent que vous ne pourrez jamais récupérer.

Vous êtes victime d'une arnaque : Portez plainte !

Portez plainte quand vous avez été lésé financièrement.
Rien ne sert de porter plainte pour un simple courriel frauduleux auquel vous n'avez pas donné suite.

Auprès de qui porter plainte ?

En France, vous devez obligatoirement porter plainte dans la région où se situe votre ordinateur.
Si vous habitez Paris ou la région Parisienne, le plus efficace est d'aller déposer votre plainte au BEFTI, la Brigade d'Enquêtes sur les Fraudes aux Technologies de l'Information. B.E.F.T.I. 163 avenue d'Italie 75 013 Paris Tél. : 01 40 79 67 50
Si vous habitez en région, vous pouvez porter plainte auprès du Service Régional de Police Judiciaire de votre ville, de la Police Nationale ou de la Gendarmerie Nationale.
Demandez à parler à un Enquêteur spécialisé criminalité informatique (ECSI), s'il existe.
Vous pouvez également adresser directement un courrier au Procureur de la République du Tribunal de Grande Instance dont relève votre domicile.
http://www.vos-droits.justice.gouv.fr/index.php?rubrique=10062&ssrubrique=10063&article=11183
Pour obtenir de l'information et savoir à qui vous adresser, vous pouvez contacter l'OCLCTIC, l'Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l'Information et de la Communication. O.C.L.T.I.C 101 rue des Trois Fontanot 92 000 Nanterre Tél. : 01 49 27 49 27

Quelle suite donner à la plainte ?

Quelle que soit la démarche que vous adoptez, c’est toujours le procureur de la République qui reçoit votre plainte (article 40 alinéa 1 du Code de procédure pénale).
Le procureur de la République décide : un classement sans suite : la plainte est classée.
Le procureur de la République décide de ne pas poursuivre, en informe le plaignant par avis motivé.
Cette décision peut être contestée devant le procureur général. de poursuivre l’auteur : l’affaire est simple, le procureur de la République engage des poursuites devant le tribunal et convoque le plaignant pour une audience au cours de laquelle l’affaire sera examinée.
D des mesures alternatives aux poursuites : l’infraction ne justifie pas la saisine d’une juridiction mais demande une réponse pénale.
Ll’ouverture d’une information judiciaire : le procureur de la République demande la désignation d’un juge d’instruction.


 
Voitures sous l'argus - Annonces voitures Tuning - Rencontres webcam - Rencontres couples - Rencontres Gay - Vendre ses vêtements - Cosmétiques bio de luxe.